pictoPuy de Dôme picto Allier picto 09 . 54 . 88 . 01 . 81 picto Cantal picto Haute-Loire picto

( appel gratuit )

Le célibat en France

Agence de rencontre célibataires Auvergne

Quelques chiffres

D’après l’INSEE, 1 800 000 familles mono parentales cherchent un conjoint. 78 % d’entre eux souhaitent recomposer une famille. Il faut 4 ans en moyenne pour un parent isolé pour retrouver un partenaire de vie stable. 10 millions de français vivent aujourd'hui seuls : ils sont célibataires, veufs ou divorcés.

Le constat est très simple : dans la société actuelle, rencontrer l’homme ou la femme de sa vie est de plus en plus difficile.  

Les raisons de l'isolement

Notre société a évolué. Nos rythmes de vie sont plus trépidants qu’il y a 30 ans et nombreuses sont les raisons de l'isolement des individus aujourd'hui :

Le manque d’occasions de contacts :

- domicile en retrait de la ville (cas fréquent en milieu rural) 
- isolement consécutif à une raison familiale ou professionnelle (mutation) 
- choc d’une séparation (divorce ou veuvage) qui a conduit au repli sur soi.

Le manque de temps pour s’en créer :

- à cause des études 
- de l’activité professionnelle 
- de responsabilités importantes, déplacements fréquents, horaires décalés 
- ou de responsabilités familiales et d'enfant à charge. 

Les aléas de la vie, l’anonymat des centres urbains, une vie professionnelle trop intense, nous font négliger les contacts sociaux. Nous sommes trop nombreux dans ce cas !

Le repli sur soi des milieux urbains

Dans une société qui ne s’exprime plus qu’en termes de performance, de résultat, l’engagement professionnel a souvent pris le pas sur la vie personnelle. En conclusion, les villes ont transformé leurs habitants en une foule anonyme et pressée. Les campagnes se sont vidées, les valeurs familiales traditionnelles effacées…libéralisation des mœurs, nouveaux schémas de vie, individualisme, les temps changent…et la solitude s’installe !  

Dans les grandes villes, en pleine rue, malgré notre vif désir d’aborder une personne qui nous paraît sympathique, nous renonçons, ayant peur de passer pour un importun, un vil séducteur ou une fille facile.

D’ailleurs il suffit d’observer ce qui se passe quand quelqu’un demande son chemin ou pire, s’il y a un malaise dans la foule. Dans un mouvement instinctif, nous reculons de peur, nous demandant ce qu’on peut bien nous vouloir. 
Nous nous sentons agressés par la demande d’autrui, car nous ne savons plus sur quel mode lui répondre. 
Nous hésitons à être avenants de peur que cette cordialité nous entraîne plus loin et nous cause des mésaventures.

Dans les grandes cités, nous ne savons pas qui nous croisons et nous voyons dans chaque personne un ennemi possible. 
Nous redoutons d’avoir des ennuis si nous nous arrêtons pour porter secours à une personne victime d’un malaise. 
Nous craignons secrètement de tomber sur un drogué ou sur un individu marginal, à problèmes. 
Nous sommes loin de nos campagnes où le bonjour amical est de rigueur même pour un étranger que nous croisons au détour d’un petit chemin.

Beaucoup de provinciaux sont mutés en ville dans le cadre de leur travail. Ils perdent alors leurs racines, leur identité culturelle. Il n’y a qu’à observer le nombre toujours croissant de gens achetant une résidence secondaire ou venant finir leur retraite sur les lieux de leur enfance. Avec l’urbanisation, le taux de divorces, et l’investissement dans la carrière, les agences matrimoniales ont vu de ce fait leurs portes s’ouvrir vers un nouveau profil d’adhérent.

Une société déstructurante

Nos plans de carrière sont basés sur du court terme. Nous devons être capables de rebondir sans cesse. Il est loin le temps de nos parents où faire carrière pendant 30 ans dans la même entreprise était un critère de réussite. De nos jours, sur un CV, cela devient suspect, car signe de routine et de monotonie. La migration vers les grandes villes pour raisons professionnelles a modifié considérablement notre cercle amical et relationnel.

Autrefois, les rencontres sérieuses étaient plus sécurisantes, car nous pouvions resituer la personne à travers un ensemble d’informations. Bien souvent, nous connaissions ses origines, sa famille, sonpassé, l’endroit où elle vivait. Nous savions globalement si la personne était mariée ou divorcée, avec ou sans enfant. Nous pouvions nous renseigner discrètement auprès de nos amis. Tous ces éléments nous permettaient de nous situer par rapport à notre projet de rencontre sérieuse.

Aujourd’hui les rencontres sérieuses se font en aveugle. Quand nous croisons quelqu’un dans la rue, nous ignorons tout de la personne, de son mode de vie, de son contexte familial, de son histoire parentale. D’où vient-elle ? A-t-elle une famille ? Quel est son lieu de naissance ?

Pour mieux faire face à la société dans laquelle nous vivons, il est salutaire pour nous de faire appel aux prestataires de services pour faciliter notre vie quotidienne. De la livraison de la pizza au coiffeur à domicile en passant par le pressing, nous sommes de plus en plus nombreux à bénéficier et apprécier l’aide des professionnels comme l’agence matrimoniale. On consulte bien un avocat en cas de crise dans le couple ou une conseillère conjugale, la démarche vers une agence matrimoniale Unicentre est du même ordre.

Les limites et les dégâts d'internet

Internet a vulgarisé les relations humaines. Les hommes et les femmes ont peur de ces prédateurs et recherchent des valeurs sûres, de vraies rencontres, de vraies relations humaines faites d’échange.

Ce qu'est une agence matrimoniale aujourd'hui

La grande majorité des adhérents de l’agence matrimoniale se situent entre 25 et 45 ans.

Après un divorce, une union malheureuse, ils souhaitent vivement prendre un nouveau départ et se donner toutes les chances de réussir une autre vie de couple grâce aux agences matrimoniales Unicentre.

Les seniors, alertes, autonomes, et pleins d’entrain ne veulent pas envisager une retraite trop tranquille d’où l’amour, la complicité et les échanges seraient exclus. Ils composent le tiers de nos fichiers dans notre agence matrimoniale.

Un nouveau phénomène de société en France

Il y a quelques années, le recours à l’agence matrimoniale était perçu comme un constat d’échec personnel, une blessure narcissique faite à notre « ego ». Ne pas être capable de trouver quelqu’un par soi-même, grâce à sa propre valeur, laissait à penser que notre personne n’intéressait personne. 

Le dernier sondage IFOP reflète cette évolution du marché de la solitude. 32% des Français accepteraient de s’inscrire dans une agence matrimoniale pour rompre leur solitude. Toutefois nous sommes loin de nos confrères allemands, japonais, hollandais ou même américains pour qui ce type de démarche est entré dans les mœurs. L’agence matrimoniale unicentre, par garanties de service, d’écoute et de professionnalisme que nous revendiquons, est devenue le plus court chemin vers la rencontre sérieuse. Ceux qui sont lassés des mauvaises rencontres Internet optent pour l’inscription dans une agence matrimoniale unicentre.

Le rôle de votre conseiller matrimonial

L’alliance de deux êtres exige, pour réussir, beaucoup d’attention, de perspicacité et de volonté.

Il est donc légitime de recourir à des spécialistes qui vous aident dans votre démarche, avec sérieux et compétence.

En toute confidentialité et dans le respect du secret professionnel, chacun se verra offrir l'occasion de rencontres avec des personnes de qualité.

 

Unicentre vous apporte l’écoute, l’attention nécessaires à la réussite de votre entreprise, vous garantissant des mises en relation où les dimensions affectives et personnelles l’emportent sur le rapprochement superficiel d’intérêts.  

Ils ne regrettent pas leur démarche

Quand on leur parlait d’agence matrimoniale, cela les faisait sourire.
Un jour, par curiosité ou par défi, ils ont franchi la porte d’une agence matrimoniale
Unicentre et sont devenus adhérents.

Depuis ils ont trouvé le bonheur…

Découvrez leurs témoignages